Le ski freeride pour les amateurs de sensation

Accueil » Voyages
Le ski freeride pour les amateurs de sensation

Actuellement, le ski freeride a le vent en poupe chez les amateurs de sensation forte. Effectivement, il attire de plus en plus de jeunes qui souhaitent s’adonner au sport de glisse en toute liberté. Considéré comme extrême par certaines personnes, il se pratique généralement sur les pentes poudreuses des montagnes vierges.

Même s’il n’a été concrétisé qu’en 2008, le ski freeride existait déjà depuis longtemps. Mais à cette époque, il n’avait pas encore été considéré comme une discipline à part entière. C’est le skieur Candide Thovex qui l’avait pratiqué pour la première fois en s’inspirant des techniques du snowboard. Cela pour vous dire que ce sport, même s’il est parfois dangereux, est intéressant. Pour le connaître un peu plus voici quelques informations.

Qu’est-ce que le freeride ?

Si l’on se base sur l’étymologie du mot freeride, il nous amène donc à ces deux mots : libre promenade (free signifie libre et ride signifie promenade). En tant que tel, il est un sport qui ne respecte pas les cadres conventionnels. Il est donc pratiqué dans les pentes en dehors d’une structure aménagée. À la différence des autres skis, il ne respecte pas les mesures de sécurité nécessaires, le pratiquant est donc libre de descendre les avalanches, même si ces derniers présentent des dangers. C’est la raison pour laquelle, les freeriders sont principalement des jeunes hommes qui veulent sortir des sentiers battus.

Quelles stations de ski sont bien pour le freeride ?

Si vous êtes adepte du freerider, alors sachez que vous pouvez le pratiquer dans de nombreuses stations de ski. Parmi les plus spectaculaires se trouve « La Grave- La Meije ». cette station offre de larges espaces hors piste qui vous permettent de s’adonner aux plaisirs du ski. À part cela, vous pouvez aussi opter pour Val-d’Isère. Cette station possède tous pour vous séduire, car elle propose des pentes parfaites pour les débutants. Sinon, vous avez aussi la possibilité de choisir Chamonix ou encore dans les domaines skiables de Paradiski.

Comment débuter en freeride ?

Contrairement à ce que l’on pense, apprendre le ski freeride n’est pas difficile. Effectivement, un débutant peut très bien s’y mettre à condition de bien s’exercer bien sûr. En premier lieu, il est conseillé d’apprendre les bases de ski en général. Cela signifie que l’on doit tout d’abord pratiquer le ski sur les pistes destinées pour les débutants. Une fois les bases maîtrisées, on peut ensuite s’attaquer aux techniques de freeride qui sont similaires au snowboard.

Quels sont les équipements à prévoir ?

Pour faire du ski freeride, vous devrez vous munir de votre ski. Celui-ci doit être adapté à votre morphologie, votre taille et le sport que vous allez pratiquer. Mais à part cet équipement, vous aurez aussi besoin d’une tenue adéquate, c’est-à-dire des chaussures, des gants, du bonnet, et bien d’autres encore. Mais pour varier vos plaisirs, vous avez également la possibilité de vous procurer d’une planche, de ski variable, ou encore des longueurs.

Comment progresser en ski freeride ?

Comme nous l’avons déjà évoqué, il faut tout d’abord maîtriser les techniques de ski avant de s’initier au freeride. Cela est notamment nécessaire afin d’éviter les éventuels accidents. Alors, si vous souhaitez progresser rapidement, n’hésitez pas à vous stationner et de vous déplacer de manière autonome sur les pistes. Vous devrez aussi pouvoir identifier rapidement les lignes de pente. Lorsque les conditions vous le permettent, vous pouvez tenter des enchaînements hors-pistes.

Le ski freeride est-il dangereux ?

Le ski freeride est considéré comme un sport extrême. Il reçoit ce genre d’appellation en raison du terrain sur lequel il est pratiqué. En effet, à la différence des autres variantes du ski, il est pratiqué sur des pentes qui ne sont pas aménagées. Alors pour éviter les dangers, quelques règles doivent être respectées par le freerider :

  • S’informer sur les conditions climatiques afin de connaître le temps, l’enneigement, et les risques d’avalanche.
  • Pratiquer le freeride avec d’autres personnes (cela est nécessaire afin d’éviter de se retrouver seul en cas d’accident), sans pour autant skier trop proche les uns des autres.
  • Se munir de tous les équipements nécessaires pour la pratique du sport. Mais à part cela, il est aussi conseillé d’avoir un portable.
  • Porter des accessoires de protection, tels que les genouillères, la dorsale et les coudières.

Dans la même catégorie