Casque de ski pour femme : les préconisations

Accueil » Equipements
Casque de ski pour femme : les préconisations

L'utilisation du casque de ski a considérablement augmenté ces dernières décennies, et pour de bonnes raisons. Outre la principale raison de sécurité, cet accessoire existe aussi maintenant en plusieurs modèles et styles. Les casques sont devenus de plus en plus confortables, chauds, polyvalents et élégants. Donc, que vous cherchiez un casque de ski pour femme ou un casque de ski pour enfant, voici nos conseils !

Qu'est-ce qu'un casque de ski ?

Le casque de ski est un accessoire de protection pour la tête. Il a été prévu pour réduire les blessures et les traumatismes graves à la tête jusqu’à 60 % en cas de chute ou de choc. Il faut savoir que les traumatismes crâniens représentent la plupart des accidents les plus fréquents sur les pistes. Donc, bien qu’il ne soit pas un équipement obligatoire sur les pistes, le casque de ski reste l'élément le plus important pour skier en toute sécurité. De plus, il existe actuellement une large sélection de casques de ski : intégral, avec ou sans visière… Il y a même des modèles spécialement conçus pour les hommes, pour les femmes, et pour les enfants. Cette grande variété vous aidera certainement à trouver facilement le casque de ski idéal. Un casque de ski est aussi un accessoire indispensable aussi bien pour les skieurs débutants que confirmé. Cela s’adresse particulièrement aux skieurs qui font du hors-piste ainsi qu’à ceux qui dévalent des pentes abruptes.

Que préconisent les moniteurs de ski sur le casque de ski ?

Un casque de ski ne s’achète pas n’importe comment. Et à ce sujet, les moniteurs sont très exigeants. Le casque qu’on doit choisir doit avant tout être homologué pour l’activité qu’on veut pratiquer. Lors de l'achat, la première chose à prendre en compte c’est l’ajustement par rapport à la taille de la tête. Une fois placé, le casque doit pouvoir se poser juste au-dessus des sourcils. Car s'il tombe plus bas, il peut gêner considérablement la vision. Et s'il est plus haut, il n'effectuera pas correctement le travail de protection, car il laissera tout ou une partie du front libre. Il ne faut pas non plus oublier que la taille d’un casque de ski homme ne sera pas la même que celle d’une femme. Dans cette étape d’ajustement, les moniteurs recommandent aussi de l’essayer avec les lunettes. Cela permet de savoir si les deux accessoires s’ajustent correctement ou s’interfèrent. En ce sens, il faut noter que certains casques comportent des mécanismes de sécurisation des masques. La jugulaire est aussi un autre élément à considérer. Celle-ci devrait pouvoir s'adapter fermement, mais sans exercer trop de pression sur le menton. On doit donc calculer l'ajustement idéal de la sangle en tenant compte du fait qu'une distance d'un doigt doit être maintenue entre le menton et la sangle elle-même. De cette manière, on peut être sûr que le casque ne bougera pas, mais ne provoque pas non plus de frottements. Enfin, les moniteurs préconisent aussi des casques anti transpirants. Car si le casque ne laisse pas passer la chaleur, il peut devenir vraiment inconfortable après un certain temps.

Est-ce qu'un casque de ski peut convenir au snowboard ?

En principe, un casque de ski est généralement prévu pour tous les sports de glisse, car l’objectif reste avant tout la même : protéger la tête. Par conséquent, ce casque peut aussi être utilisé comme un casque de snowboard, du moment que l’accessoire est homologué pour les sports d’hiver. Cependant, des professionnels recommandent toutefois aux snowboarders d’opter pour les casques freeride. La zone des oreilles de ces casques a tendance à être plus douce car les chutes sont plus fréquentes.

Bien que les deux disciplines soient tous des sports de glisse, le snowboard implique parfois la réalisation de certaines figures. Par conséquent, sa pratique est plus risquée que le ski classique. Ce qui implique de miser sur une sécurité maximale, en misant sur une protection intégrale de la tête. Pour les casques de ski et de snowboard, les principaux critères de conception, principalement l'ajustement et la protection, sont les mêmes pour les deux activités. La principale différence dans les accessoires pour les deux sports réside dans le style. Même dans ce cas, à mesure que la mode évolue et que le style se recoupe inévitablement, les distinctions esthétiques deviennent moins importantes.

Quel type de conception de casque choisir ?

On distingue essentiellement 3 types de conception en ce qui concerne les casques de ski. On a les casques moulés par injection, qui sont constitués d'une coque mince en polycarbonate, qui est remplie uniformément et complètement avec un polystyrène expansé. Ces casques sont plus chers, plus légers et peuvent être moulés de façon précise. Ils sont aussi dotés d’une bonne aération. Il y a aussi les casques rigides, qui sont des casques de style « skateboard ». Les casques rigides sont moins chers, légèrement plus lourds et se présentent principalement sous des formes plus arrondies et monolithiques. Ces casques sont fabriqués avec une coque dure en ABS (acrylonitrile butadiène styrène) avec de la mousse EPS fixée à l'intérieur. Enfin, il y a les casques spécialisés. Ce sont des casques qui peuvent être construits selon l'une des méthodes ci-dessus. Mais qui couvrent les oreilles et peut-être le visage de l'utilisateur avec une protection rigide.

Quel casque de ski offre la meilleure ventilation ?

Les casques les plus polyvalents sont ceux qui sont dotés d’un système d’ouvertures dans la coque. Ce système leur permet de s’ouvrir et de se fermer facilement grâce à un interrupteur qui se généralement en haut du casque. Ceux-ci, avec des oreillettes amovibles, sont les casques les plus modernes et les plus ventilés du marché. D'autres modèles ont des évents ouverts en permanence, permettant à l'air de circuler à travers le casque. Certains utilisateurs ont constaté que ces casques se portaient mieux avec une casquette ou un bonnet à l’intérieur. Mais attention, cette question de ventilation dépend principalement de deux facteurs. D’abord des conditions physiques du skieur, car certaines personnes transpirent souvent et facilement que d’autres. Ensuite, il y a les conditions météorologiques, qui influencent souvent la configuration de la tenue du skieur. Alors, pensez aussi à orienter le choix de votre casque à ventilation en fonction de ces points.

Quelles technologies peuvent accompagner les casques de ski ?

La technologie a bien rendu les casques de ski encore plus pratiques et confortables. Certains modèles sont désormais équipés de la technologie Bluetooth pour permettre au skieur de ne manquer aucun appel sur son téléphone. Des boutons physiques sont directement incorporés sur le casque pour permettre au skieur de décrocher ou de raccrocher l’appel. De cette manière, ce dernier ne sera plus obligé d’arrêter sa course pour prendre le téléphone dans la poche et prendre l’appel. Il y a aussi des casques équipés d’écouteurs et parfois de micro. Des modèles surtout idéaux pour ceux qui veulent à la fois skier et écouter de la musique. Ceux dotés de micro permettent aussi de communiquer avec les autres skieurs, même en étant loin d’eux.

Dans la même catégorie