Protections indispensables pour le ski et le snowboard

Protections indispensables pour le ski et le snowboard

En plus de procurer des sensations agréables, le ski est également associé à des risques très réels, des engelures et des coups de soleil aux blessures aux genoux et aux coups à la tête. Alors, pour éviter le pire, il est essentiel de considérer certains accessoires de protection de ski qui risqueront d’être indispensables.

Pourquoi faut-il se protéger quand on fait du ski ou du snowboard ?

Le ski consiste à dévaler des montagnes entre skieurs, obstacles naturels et artificiels. Les chutes, certaines violentes, se produisent quel que soit son niveau de ski. Et les chutes sont relativement fréquentes. De plus, comme le ski se pratique en haute altitude et en hiver, la météo peut varier considérablement. Et cela peut changer rapidement les conditions d'une pente d’un instant à un autre. Certains des dangers et risques inhérents au ski sont répertoriés dans le code de sécurité du skieur. Un code imprimé sur pratiquement toutes les entrées, et qui est affiché à de nombreux endroits stratégiques des stations de ski. Parmi ces risques, on peut noter les changements des conditions météorologiques, les conditions d’enneigement, les collisions avec les rochers et d’autres objets naturels… Ainsi, par souci de prévention, tous les skieurs, débutants ou confirmés, sont invités à porter sur eux un maximum de protection, à commencer par le casque de ski, afin de réduire considérablement les risques de chutes, de chocs et de blessures.

Quelles sont les parties du corps à protéger ?

La plupart des blessures qu’on retrouve chez un skieur ou un snowboarder sont des blessures au genou. Bien que dans les chutes, la partie qui souffre le plus soit généralement la colonne vertébrale et les poignets. Le fait est que par réflexe, lorsqu’on tombe, on se met habituellement sur le devant afin d’amortir la chute en se servant des mains. Mais les blessures au ski sont loin d’être rares. Parmi les plus connus, on peut noter les blessures à la tête, les ecchymoses, les entorses ou luxations du genou, de l’épaule, ou du poignet, ou encore de l’épaule, la fracture de la clavicule ou du coccyx. Ainsi, les zones le plus à protéger sont la tête, le dos, les côtes, qui comprennent la colonne vertébrale, les poignets, les genoux et les jambes.

Comment protéger la tête au ski ?

Comme dans de nombreux sports, le casque est le principal équipement pour prévenir les blessures qui pourraient mettre votre vie en danger. Vous devriez en porter un chaque fois que vous allez skier. Procurez-vous un casque à votre taille et assurez-vous que la jugulaire est bien attachée pour que le casque ne bouge pas. Pensez également à acheter un casque homologué pour les sports d’hiver, car les casques de moto ou de cyclisme ne conviendront pas à cette activité. Veillez également à choisir un casque qui offre l'espace les formes et le design adéquat pour accueillir les lunettes de ski. Un bon casque de ski ne doit pas non plus vous gêner. Et cela, que ce soit par rapport à la forme ou à l’ergonomie. Mais en plus, il ne faut pas oublier le confort thermique, qui doit être bien pensé grâce à la présence d’un système de ventilation pour évacuer la transpiration. Toutes ces caractéristiques du casque vous permettront de skier aisément.

Comment protéger les bras au ski ?

Très souvent, en cas de chute, on a tendance à lancer les bras en avant dans l’espoir d’amortir le choc. Certes, cela peut parfois fonctionner, mais au risque d’exposer les bras à de blessures sévères, au pire, une fracture. Pour en prévenir, des protèges-bras ont été développés pour réduire considérablement les risques de blessure. D’ailleurs, ces accessoires ont déjà existé sur le marché depuis que les niveaux de compétition l’exigent. Cependant, pour que cette protection soit effective, il est aussi pratique de combiner ces protèges avec des accessoires de protection de poignet. Ces articles sont généralement fabriqués en polyéthylène haut densité. Ce matériau possède la particularité d’être à la fois solide et léger. Ce qui s’avère excellent pour ne pas gêner le skieur.

Comment protéger le dos au ski ?

La protection dorsale doit également être prise en compte quand on fait du ski ou qu’on veut plus de protection en snowboard. Lorsqu’on n’arrive pas à gérer une chute, le dos part souvent en avant dans les pentes. Cela pourrait entraîner de graves problèmes, pour ne pas dire une rupture de la colonne vertébrale. La protection dorsale de ski existe actuellement en différents modèles et matériaux pour vous aider à éviter les blessures sérieuses. Et même si cette protection dorsale de ski n’a pas encore été très appréciée des années bien avant, maintenant il revient plus innovant et capable de s’adapter à toute morphologie. Les modèles de protection dorsale skis actuels sont livrés avec des harnais, sous forme de gilet ou veste tactique dotée d’une protection plus intégrale, pour protéger également les coudes, les épaules et la poitrine.

Comment protéger les jambes et les pieds au ski ?

Pour protéger les membres inférieurs de façon intégrale, on peut considérer le port d’un short rembourré, de genouillères, et de protège-tibias. Le short pourra absorber les chocs en cas de chute, alors que les genouillères permettront d’éviter aux genoux les collisions et égratignures de manière pratique. Les protège-tibias permettent d’éviter une fracture de la jambe de manière efficace. Enfin, optez également pour une paire de bottes bien ajustée à vos pieds pour avoir un meilleur maintien et de fermeté.

Dans la même catégorie